Coulis de bonheur sur lit de médiocrité

Alors que s’installe petit à petit l’automne, que les jours se font plus courts, la vie semble vouloir encore lutter un peu alors que le soleil nous offre un doux été indien. L’automne couvre parcs et jardins d’un délicat manteau de cuivre, offrant une véritable invitation à la contemplation, à la communion avec la nature… bref ça fait deux jours de suite qu’il fait beau et les connards n’ont plus qu’une idée, aller pique-niquer sur un carré de pelouse ravagé, mater les derniers fions dans la rue ou boire un ultime demi en terrasse dans les gaz d’échappements. Et immanquablement on entendra un type avec un fédora (le chapeau typique des mecs sans personnalité mais qui veulent faire genre qu’ils en ont ( en général, les mecs qu’en ont marre qu’on les appelle « tu sais, le mec là » et qui deviennent « tu sais, le mec là avec un chapeau tout pourri » (un chapeau putain… ça servait autrefois à cacher les cheveux sales aujourd’hui je vois pas de raison d’en porter (d’autant qu’en général c’est pour palier un manque de personnalité( je l’ai déjà dit ? KESKIA TU METS UN CHAPEAU BATARD?)))) dire : « hey, on est pas bien là ? C’est pas ça le bonheur ? »

Navré mon gros, mais non, c’est pas ça le bonheur. Le bonheur c’est recevoir le prix Nobel par exemple, ou écrire les misérables, là d’accord ! (certains pensent qu’avoir des enfants, c’est le plus grand bonheur qui soit… (nager dans la merde pendant 6 ans, dépenser tout son fric en protéines et en accessoires de sport pour un ingrat défoncé à la taurine et au skenan avant d’être enfermé dans un mouroir, c’est le bonheur.. ?( j’ai pas d’enfants mais je pense, à la vue de tout ça, qu’un doigt dans l’urètre ça doit ressembler au bonheur))) Boire une bière tiède (au mieux) sur 15 cm² de pelouse (inespéré) entouré de blaireaux suintants, de gamins hurlants et de clébards, c’est pas ma définition du bonheur, non. D’abord parce que j’ai des allergies, aux gens. Et c’est très grave. Mais aussi parce que je trouve ça juste nul. Oui j’ai pas peur de le dire bien haut, les « petits bonheurs » je trouve ça nul à chier.

« à chaque jour son petit bonheur », « un petit rayon de soleil quotidien »…haaaan c’est con comme une chanson de Christophe Maé.

Franchement, a t-on inventé quelque chose de plus triste que les petits bonheurs ? C’est vrai qu’avant ça, la vie c’était pas drôle… T’allais toute la semaine à la mine,et le gros truc du week end c’était aller à l’église… DES PUTAINS DE DEGLINGOS. En dehors de ça, tu rentrais tous les soirs dans ton taudis vert de gris, pour bouffer ton éternelle patate à l’eau accompagnée de son éternelle tranche de jambon avec en vis à vis ton éternelle femme, éternellement grosse… Alors c’est vrai que les moments de chill étaient pas très courant et que tu remplissais difficilement instagram avec ça… mais au moins tu savais à quoi t’en tenir ! Alors que là, avec les petits bonheurs, c’est la double saucisse dans le fion! Les murs des appartement ne sont plus vert de gris mais bronze, ta patate à l’eau s’est transformé en sushi et ton compagnon fait du fitness… C’est là que la vie te la met profond ! Tu crois que t’es plus heureux mais tu baignes toujours dans la même chiasse mon con ! C’est ce qu’on appelle dans le langage des gamers (je suis moi même un gamers j’ai une souris d’ordinateur) du colorswap : on garde la même merde on change juste la couleur.

Alors là vous allez me dire : « Stany, salaud ! Tu respectes rien, tu nous déprime, ordure ! ». Soyez réaliste, se faire un plat de nouilles dans un faux resto italien, c’est pas un peu petite bite ça comme bonheur ? Et je vois toujours pas de prix Nobel accroché à votre mur… Est ce que c’est très Emmanuel Macron tout ça ? Franchement ?

En plus vous sentez bien que ça marche pas… sinon, vous vous sentiriez pas obligé de partager comme des cons vos photos, histoire de rendre jaloux les gens qui ont des petits bonheurs encore plus pourri que les vôtres ! Moi qui suis le mec le plus jaloux de la terre, je vous garanti que ça marche !

Tom Cruise par exemple, il est blindé de thunes, il passe ses journées a conduire des bolides, à chiller sur Grinder et à tirer au flingue (je vous accorde que sur ce point ma vision du bonheur est un peu en deçà du prix Nobel mais bon…) est ce qu’il a le temps de se foutre le masque de chien sur snapchat ? Non ! C’est un sbire qui fait ça pour lui pendant qu’il fait du ski nautique.

Thomas Pesquet, le mec il s’est enfermé pendant 3 mois dans un cabanon qui sent les pieds (en fait je crois que dans l’espace tout est fait pour que ça sente pas de peur de rendre les gens fous (c’était la minute culture)) avec 3 russes bourrés à la vodka H24, bon ben il avait rien d’autres a foutre que de dire « regardez la terre comme c’est beau » et de nous foutre la haine. Les petits bonheurs des uns font les petits malheurs des autres.

Alors franchement, vous croyez pas qu’on mérite mieux que cette illusion de bonheur franchement ? Moi j’ai décidé de faire la gueule et de me réserver pour les vrais grands bonheurs, quitte à attendre un peu… Il finira bien par arriver ce prix Nobel. En attendant les petits bonheurs c’est de la merde, ça dégage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s