Intempéries et trop plein.

Bon, on va pas faire trois actes sur la pluie! Alors oui c’est chiant, oui les inondations c’est terrible mais étant originaire d’une ville qui a été  inondée chaque année à la fin de l’hiver, pour moi inondation rime surtout avec pas d’école, la traversée de la ville en camion militaire et les pénuries d’eau potable. Autant de  bons souvenirs qui pour n’importe qui d’autres que moi, évoqueraient plutôt la riante, mais stricte, Corée du nord ou l’exotisme suave d’un Bangladesh sous la mousson. Personnellement, je ne peux pas m’empêcher d’y voir un bon exercice de préparation pour le jour ou le climat aura décidé de nous la mettre profond! BREF, on pourrait gueuler contre les nuages, contre les nappes phréatiques, contre la gadoue et les ragondins, on pourrait oui! mais ça me fait chier.

91sn32q

Alors vous allez me dire de quoi qu’on va parler si on parle pas de la flotte? Oh ben c’est pas les sujets qui manquent… On pourrait parler de cette vague d’indignation après le meurtre sauvage et totalement injustifié d’un gentil gorille, père de famille respectable, maire de sa commune et bon chrétien, qui voulait tuer un stupide enfant de quatre ans, nazi et pédophile (c’est du cynisme… (oui j’ai déjà été plus fin mais moi la cause animale… (on en reparlera si vous voulez bien hein, la on passe à autre chose…))) . On pourrait aussi parler de la greve, des « je comprends hein mais  ils font chier ces fils de putes » ou de Denis Baupin, de ses frasques dans les trains et de son argumentaire autour d’ « embrasser c’est pas violer », « je suis libertin et incompris » ou encore « c’est pas ma faute à moi c’est celle à ma bite ». Mais bon…

Du coup ce matin il reste Benzema ou Macron.

…Et ça me fait chier de parler d’eux aussi. Ça me fait chier parce qu’on a ici deux bons exemples de médiocrité! Le soucis c’est que la médiocrité ça donne des colères molles et que moi quand je suis pas en colère j’arrive pas à écrire (et je devrais rajouter à ça mon manque d’inspiration chronique mais bon vous vous en foutez de ça! ( vous vous en foutez de tout , d’t’façon…)).

Donc, vous avez d’un coté, un footballeur vexé de pas porter les couleurs nationales et qui met en cause ses origines pour justifier sa non sélection au lieu de sa mise en examen. On peut comprendre qu’il soit fâché le petit père mais bon je suis pas sur que dans le vestiaire il soit vecteur de bonne ambiance.

salut les gars!

salut Karim!

alors ça va? on a des petits secrets à me confier?

c’est une go pro que tu caches?

nooon…

Alors comme la médiocrité appelle la médiocrité, tous les seconds couteaux de la politique s’en sont donnés à cœur joie, les uns et les autres hurlant au scandale. Bref ça leur donne une petite occasion de briller sur les réseaux sociaux (puisque c’est leur seule tribune (puisqu’ils n’ont aucune envergure et que même dans leur parti on le sait)) et ça permet aux humoristes du mot dièse de faire des sorties du genre « et une politique irréprochable on en parle? », « les politiciens élus malgré leurs mises en examen, c’est aussi un carton jaune? », bref un moyen parfait de mélanger les torchons et les serviettes, donc.

De l’autre coté on a la saga Macron. Apres avoir révolté la France avec son costard ce samedi, Emmanuel se dit victime d’un complot (carrément! lui aussi! (Macron, Baupin…faut arrêter de regarder des séries  les mecs)) autour de son ISF qu’il ne paierait pas… Alors complot sans doute pas, manœuvre politique probablement, dans tous les cas le politicien préféré des jeunes en prend plein sa musette en ce moment. Faut dire qu’il est balaise pour se faire des ennemis, on a rarement vu aussi talentueux depuis Brutus. Et quand il se retrouve dans la rue, il asperge les gens de son mépris, j’ai hâte de le voir au salon de l’agriculture!

Bref, ça fait maintenant plus de deux heures que je suis sur ce billet… ET PUIS MERDE JE SATURE!!!! JE DEBORDE!!!  Je n’arrive pas à trouver un angle tant ces petites affaires sont sinistres, sans envergure, basses. On a l’impression de patauger dans la gadoue, de se noyer dans ces petites affaires qui font perdre espoir non pas en la politique mais juste en l’avenir. On voit bien le libéralisme monter encore et encore, la révolte face à la loi travail n’est pas une simple averse, elle annonce de vraies intempéries… mais que voulez vous, y a l’affaire Benzema à commenter, on peut pas tout faire.

Du coup voila, je suis coincé à huit cents mots… C’est toujours plus que le débat public qui se bloque généralement à 140 caractères. Et je me rends compte que le meilleur passage du billet, c’est celui sur les intempéries! Rendez vous compte,le moins nauséabond dans l’actualité c’est les égouts qui débordent… Alors je conclurais que bordel on est en juin, la pluie c’est de la merde, ça dégage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s