2016, l’année de la baise.

Autant vous le dire tout de suite, vous ne passerez pas une bonne année. Non, vous passerez probablement, comme la majorité des gens, une année tiède et molle. Les plus excentriques d’entre vous passeront simplement une année de merde et les plus chanceux quant a eux n’auront pas à traîner leurs misérables carcasses tremblantes jusqu’à 2017 ; puisqu’ils seront morts en court de route. « Ben t’es gonflé » que vous pourriez me dire, « commencer l’année en nous souhaitant de crever, t’es quand même un sacré saligaud! ». Y a qu’a ouvrir les yeux, on est le 6 janvier et c’est déjà la merde : Obama qui chiale, les soldes qui n’intéressent plus personne, Julien Lepers remplacé à la présentation de questions pour un champion… 2015 avait commencé par un p’tit attentat contre un journal et s’est fini par des attaques kamikazes, 2016 commence par les essais nucléaires réussis de la Corée du nord !  On a hâte d’arriver au 13 novembre 2016 !

Il faut être objectif, 2016 va puer du cul. Alors loin de moi l’idée de jouer les Elisabeth Tessier barbue (surtout qu’en ce moment c’est dangereux d’être barbu sur internet (j’ai pas envie de me retrouver assigné a résidence…(rester chez soi… sans pouvoir sortir… (Attendez… (ALLAH DJIHAD RAS EL HANOUT))))) Mais j’ai déjà quelques éléments qui me donnent à penser que cette année sera aussi nulle que la précédente alors laissons nous aller a quelques pronostiques.

 D’abord, rien n’indique que la fin du monde ou la fin de l’humanité soit prévue pour cette année. Oui, c’est un mauvais point. D’abord parce que je suis sûr de survivre et ensuite parce que j’ai très envie de déménager. Bref mauvais départ. Très rapidement, il va y avoir les commémorations du 7 janvier (demain en fait). On a à peine fini notre assiette de 13 novembre qu’on va rebouffer de la république a toutes les sauces  pendant un mois! (Comment ça elle est pas fraîche ma république ?) Entre les culs bénis du monde entier qui s’indignent de la une du journal et le gouvernement qui essaye de nous faire passer quelques lois l’air de rien, on va beaucoup parler de liberté mais pas tellement en voir.

Puis viendra Février et la St Valentin (oui jusqu’à présent ce n’était pas un souci pour moi puisque je la faisais avec un paquet de mouchoir mais les choses ont un peu changé) et son éternel « on fait rien hein ! » suivi de son « quoi tu m’as même pas acheté de fleurs ? ».

Le couronnement de 2016 sera sans aucun doute l’Euro ! Alors je tiens à dissiper tout malentendu, j’aime les grands événements de foot, j’aime voir une nation toute entière soutenir un drapeau (j’ai comme une impression de déjà vu…) MAIS (car il y a toujours un mais) pas en France. D’abord parce qu’a moins de s’appeler Patrick Bruel, les matchs on les regardera comme des gueux dans les bars  vu qu’il n’y aura pas de places abordables mais surtout il va falloir se payer tous les cons des autres pays. Ouais, ouais, les gros allemands, les gros polacs, les gros rosbifs, constamment beurrés en short/sandales/chaussettes sur les champs Elysées… quel tableau ! Et je parle pas des sauvages du sud ! Alors non content de prendre toutes les places dans les stades, ils vont prendre toutes les places au resto, toutes les places dans le métro, toutes les places dans les bars…  Il ne faut pas se faire d’illusion, Paris (oui je parle que de Paris, le reste de la France je m’en branle dorénavant) sera invivable !

Et puis il va y avoir le début de la campagne 2017… J’en parle pas plus on aura l’occasion de revenir dessus.

Alors en tout état de cause, ça me semble difficile de souhaiter aux gens une bonne année… et puis de toute façon c’est chiant. A la limite quand c’est des gens que t’aimes bien, tu te forces, tu embrasses leurs joues grasses et dégoûtantes, tu leur souhaite la santé (c’est mieux vu que tu les embrasses) et le pognon (justement utile quand t’as besoin d’un peu de liquide) et puis ça meuble la discussion pendant 2 minutes, c’est toujours bien avant d’aborder le temps qu’il fait. Mais quand tu t’en branles de la personne que t’as en face de toi (et croyez moi ça m’arrive souvent) qu’est ce que ça peut bien te foutre qu’il passe une bonne année. C’est pourquoi j’ai opté pour le mélange subtil des émotions :

bonne année en espérant que ça soit la dernière. Cordialement, je t’encule.

Comme c’est le premier billet de l’année, que vous avez été nombreux à me dire « qu’est ce que tu peux raconter sur la bonne année » et qu’en effet il n’y a rien à dire, je vais m’arrêter par là. Sans trop m’avancer, je peux déjà dire que 2016, c’est de la merde, ça dégage.

PS : bonne année a vous, en espérant que ça soit la dernière pour vous (pas trop non plus ça me ferait baisser mon nombre de vues). Cordialement, je vous crache dans le cul.

Publicités

Un commentaire sur « 2016, l’année de la baise. »

  1. Je te souhaite une excellente et longue année 2016. Qu’elle soit remplie de licornes roses et de poneys magiques et de bonne humeur. Tout plein de bonheur par tartines et de la santé sans antibio. Que la pollution t’épargne un peu et que la joie de l’euro gratte ton petit cœur tendre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s