Haut les mains! Hold-up dans mon cul…

Pas facile de parler d’autre chose que des attentats du 13 novembre. D’ailleurs pas facile d’intéresser les gens à autre chose qu’à la guerre, qu’à l’angoisse, qu’à Jawad… Alors autant vous dire que d’emblée je me mettais un bon handicap avant même de commencer à écrire le billet d’aujourd’hui. Bref, faudra pas venir te plaindre si personne ne lit ton billet, gros cul. Si j’ai décidé de faire l’impasse sur tout cela, c’est parce que tout a été dit ou presque. Chaque blogueur y est allé de son hommage, de son petit billet émotion, de sa larmichette, espérant appâter une rédaction de magazine web ou faire un microbuzz qui le ferait passer d’infâme ramassis de crotte à star éphémère des internets. Bon, d’accord c’est terrible, mais pas plus terrible que ce qui s’est passé le 19 novembre ! Alors là, je vous vois déjà foncer sur les archives de BFM vous demandant ce qu’il a bien pu se passer ce jeudi 19 novembre aux alentours de 19h (notez la prédominance du 19 (ça m’étonnerait pas que les illuminatii aient un truc à voir là dedans… (Étrange ni Word ni Google ne connaissent le mot illuminatii… (J’affirme rien, je pose des questions.)))) … Eh bien le 19 novembre j’ai été victime d’un plagiat. L’avouer devant vous n’a pas été facile, j’y ai beaucoup réfléchi mais j’ai cru bon de vous le dire, un peu comme tous ces types qui racontent leurs vies sur vice (ça faisait longtemps hein ?).
Autant vous le dire, ce qui va suivre ne sera guère plus qu’un ramassis d’égocentrisme. Ceux que ça ennui, rendez vous la semaine prochaine pour un bon marronnier.

On n’est pas tous égaux face au plagiat. D’abord parce que tout le monde n’a pas quelque chose à se faire plagier mais aussi parce qu’il ne faut pas voir le plagiat partout. Mais laissez-moi d’abord vous raconter comment tout cela s’est passé. J’étais chez moi, pépouze, en train de roder sur Youtube lorsque je vois qu’une chaîne que je suis, et pour laquelle je travaille de temps en temps, publie une vidéo. Dans un esprit corporate des plus sains, je me dirige à couilles rabattues sur la nouvelle publication. La vidéo mettait en scène de façon truculente et drolatique, un psychiatre qui traitait des personnages de jeux vidéo. Quelle ne fut pas ma surprise ! Quelques semaines plutôt, moi aussi j’avais eu cette idée magistrale (ouais je sais c’est pas fameux mais c’est des vidéos pour les ados (puis c’est pas payé cher… (J’aime pas quand vous me jugez…))). De là à dire que je venais de me faire plagier il n’y a qu’un pas !

Alors bien sûr, j’aurais pu prendre ce plagiat pour un hommage, voire même comme une récompense. Eh oui, se faire plagier c’est la plus belle des reconnaissances, on veut imiter votre talent, votre justesse, la finesse de votre esprit ou simplement votre humour de deglingos, bref c’est comme se faire sucer la bite sans le risque de se faire gauler par sa meuf. Mais là, pour être tout à fait franc j’ai juste eu l’impression de me faire enfler de 200 balles (et c’est cher même au bois de Boulogne…). Voire plus s’il y en a d’autres. Autant vous dire que la moutarde m’est montée au nez ! Ni une ni deux, je décide d’envoyer un mail au responsable de la chaîne. Alors dans ces cas là, il y a ceux qui ont des grosses couilles et qui envoie un truc du genre :

Enculé de ta race, crève ! Je vais te faire un procès, tu vas roter du sang en enfer. Mes avocats sont à tes trousses et j’ai mis un contrat sur ta tête de toute façon. Tes jours sont comptés la calotte de tes morts, rendez vous sur l’aire d’autoroute on s’expliquera. Ta mère la chauve ! Jute dans les yeux,
Cordialement.

Et ceux, plus raisonnables, qui préfèrent allier la finesse de l’esprit à un soupçon d’acidité. Ceux qu’ont pas de couilles quoi (Et autant vous dire que je fais parti de ceux là) et qui se contentent d’un :

bien joué pour la vidéo. C’était bien trouvé comme concept.

Persuadé d’avoir atteint les sommets du cynisme, d’avoir délicatement déposé les germes du remord dans le cœur du voleur, d’avoir attaqué sa superbe d’une goutte d’acide qui petit a petit esquinterait son armure et le forcerait à me faire des excuses, je retournais a ma torpeur skyrimienne. Tu parles… que veux tu que le mec se dise en lisant ça mon pauvre Stany ? Au mieux il se dira que tu le prends pas si mal, au pire il se dira que t’es vraiment con parce que t’as pas remarqué que l’idée était de toi.

Faut bien avouer que l’avis qu’on se fait sur le plagiat est à géométrie variable. Avant de me faire violer le cul pour une idée aussi merdique (c’est dans l’ordre des choses remarquez… (de là à penser que si on se fait violer la bouche on se fait piquer des idées alléchantes…)) j’étais plutôt du genre à regarder les rageux qui hurlaient au plagiat avec amusement. Trouvant même grotesque les vols, parfois injustifiés (aaaaaah mon histoire parle des cabinets publics et la tienne a une scène dans les cabinets !! plagiaaaaaaaat), dont ils s’estimaient être la cible. Quand on me disait « protège tes idées » je répondais « bah qui voudrait me tirer mes idées… c’est pas pour ce qu’elles valent… ». J’ai un tout petit peu changé d’avis. Pas parce que j’ai aujourd’hui l’assurance que je me suis fait tirer une idée mais juste parce que la simple perspective que ça puisse arriver n’est finalement pas très agréable a vivre (personne n’aime se faire enculer a sec gratuitement (alors que pour de l’argent…)). Quand je vois a quel point ça fait chier sur des projets nuls, j’ose pas imaginer ce que ça peut faire sur les projets auxquels je tiens (et qui eux sont super cool (mais je vous en parlerai pas !)).

Alors pour conclure, est-ce que je me suis fait voler mon idée ? Difficile à dire, peut être. Probablement, en fait. Mais une chose est sûre, c’est que personne n’en a parlé dans les médias et ça c’est de la merde, ça dégage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s