« On s’était dit rendez-vous dans dix ans »… t’as grossi non?

Aaaah que je suis content de ne plus faire qu’un billet par semaine ! Pensez, avant je stressais pour trouver des idées, je suais à grosses gouttes en me disant « faut que tu sois drôle », « faut du neuf, de l’actu, bref faut que ça poppoppop » et j’essayais de répondre à vos attentes (même si elles étaient contradictoires…) mais là, rien à voir ! Je passe ma semaine peinard, je suis pas stressé, je vois arriver le mercredi serein… Bon le souci c’est que la plupart de mes employeurs ne m’emploie plus, du coup pour cracher sur le monde du showbiz ça devient difficile… Je peux toujours vous parler de ma recherche d’emploi ou des vidéos que je regarde sur youtube (et qui me fond rager (parce que c’est de la merde (parce que c’est pas moi qui les fait (honnête le gars !)))) mais je suis pas sur que ça vous intéressera. Même si on va faire un billet sur la recherche d’emploi. Sérieux ou drôle, je suis pas encore décidé. BREF ! Aujourd’hui j’ai décidé de vous raconter un petit épisode DE MA VIE ! Ouaaaaaah ça faisait longtemps hein ?

Bon, ça nous est tous arrivé de revoir des potes qu’on n’avait pas vus depuis longtemps. Mais ce  coup-ci, je ne parle pas de ceux que tu as un peu délaissés, ceux qui ont décidé de partir vivre dans les montagnes ou ceux avec qui tu t’étais fâché et que tu retrouves au détour d’une crémaillère chez ce bon gros Daniel ; et avec qui tu renoues des liens le temps d’une soirée (« heyheycestdupassédfaconcestdupassé… » Vous vous rappelez de ça ? Hum ? (Et je suis sur que vous allez passer votre semaine à le traiter de connard (pour lui taper dans le dos à la prochaine occasion (à ce train là, vos 5000 francs vous pouvez vous les mettre dans le cul ! (de vrais mousquetaires quoi)))). Non, là, je vous parle de votre vrai bon pote d’enfance, celui avec lequel vous avez grandi, celui avec qui vous avez fait des expériences d’ado (peut être parfois un peu limite… (Je parle pour vous hein, pas pour moi… (C’est une évidence mais je préfère le préciser parce que bon… (Je voudrais pas que Morandini publie de fausses infos sur mon compte voyez… (Me regardez pas comme ça !…)))) Et que vous avez perdu de vue une fois arrivé au grand échangeur des routes de la vie ; celui-là même ou certains font le choix d’un boulot stable pour gagner pas mal de pognon quand d’autres choisissent l’absence de vie sociale, l’alcool et la restauration rapide.

Il y a quelques temps, un de mes anciens potes est passé voir mes parents. Ma mère se demande toujours ce qu’il est venu faire à la maison pendant une heure alors que je n’y étais pas, mais quand il a eu fini son café, il a laissé son numéro pour que je le rappelle (ce qui explique sans doute sa venue…). J’ai d’abord hésité et puis j’ai repensé à toutes ces parties de jeu de rôles, aux CDs de motley crue et au kart dont on avait dessiné les plans et je me suis dis : « appelle-le, ça sera sympa ». Je vous évite l’échange de banalités téléphoniques et je passe directement au rendez-vous.

Bon dans ces cas là, je sais pas vous, mais moi je m’imagine toujours les premiers mots du rendez-vous, le premier regard… a-t-il changé ? Ressemble t’il toujours à Jean-Pierre Foucault (j’en ricane encore) ? Se pose t’il autant de questions que moi ?… t’as beau te dire, ça va être cool, arrive toujours le moment ou tu finis par te dire : qu’est ce que je vais pouvoir lui raconter…

Bref, arrive le jour du rendez-vous. T’arrives au café et bêtement tu cherches le mec que t’as connu au lycée… un gars qui ressemble à Jean Pierre Foucault. C’est limite si tu vas pas voir le barman en disant : « Pardon mon brave, vous n’auriez pas vu Jean Pierre Foucault ? ». Et là, un mec te fait un signe de la main… IL RESSEMBLE PAS DU TOUT A JEAN PIERRE FOUCAULT ! Le mec se ressemble plus du tout en fait ; il a perdu son bide, il a une vraie coupe de cheveux, il est bien sapé, bref les années l’ont bonifié. Toi t’es là, et tu te ressembles plus du tout non plus… tu fais 30 kilos de plus au bas mot, tu perds tes cheveux et t’as soit un t-shirt de métal soit un tshirt Nintendo… OK,  l’échangeur m’a vraiment entubé (oui c’est de moi que je parlais au dessus… (Je précise pour les cons… (Et ils sont nombreux))). On hésite un instant, la bise ou une poignée de main… ça sera poignée de main. La discussion s’engage. Le mec me raconte la fin de ses études, les postes cool qu’il a eu dans les grandes entreprises et qu’enfin il retourne au pays pour reprendre l’affaire de son père. Il est marié et papa de deux enfants. A ce moment là, intérieurement je me dis qu’il doit avoir un break et un chien ce con… Et puis arrive le moment ou c’est à mon tour de raconter ce que j’ai fais depuis 10 ans. A con, con et demi pas vrai ? Qu’est ce que je peux bien raconter…

Oh ben moi, j’ai foiré mes études, j’ai fais une école à peine reconnu et ensuite j’ai erré de petit tournage en plan foireux sans jamais parvenir à transformer l’essai. Là j’étais auteur pour des chaines youtube mais en général elles ferment quand j’arrive (attention bagel prod…) du coup là je suis au RSA. Je vis peinard dans un 12 m² (on peut faire croire que c’est la norme à Paris) et je me fappe depuis deux ans sur youporn…

Non. On peut pas raconter ça. Enfin moi je peux pas, alors comme souvent quand la situation n’est pas à mon avantage, j’utilise la technique canal +. C’est quoi la technique canal + ? Mais si ! Vous les avez vu ces pubs ou des mecs tous ripoux tentent de niquer des meufs en racontant des histoires et ils finissent en disant « je suis scénariste pour canal + ». Eh ben là, je fais pareil.

En couple ? Je le suis depuis peu mais avant pas le temps, trop de travail.

Un boulot ? Ouais, j’écris (quoi ? des cartes de vœux à ma grand-mère ?) pour le net… j’ai des plans… tout çaaaaaa…

Bref je noie le poisson.

Alors comme on arrive à 1000 mots, je vais pas faire tellement plus long. On a continué à discuter, du passé, des mecs qu’on connaissait et puis on s’est dit qu’on se reverrait bientôt. TU PARLES ! J’avais plus d’idées pour lui montrer que j’étais un homme libre, une sorte de rebelle épicurien (un alcoolique fornicateur… (Un gros geek oui…)) et en plus il allait falloir que je me rappelle de tous mes bobards pour la prochaine fois ! Et ça, vous pouvez me croire, c’est de la merde, ça dégage.

PS: n’hésitez pas à voter pour moi aux golden blog! c’est un combat de communautés alors allez-y foncez! Si je suis éliminé, c’est vous qui passerez pour des cons, pas moi!
http://http://www.golden-blog-awards.fr/votePlugin.php?blogId=8060

Publicités

4 commentaires sur « « On s’était dit rendez-vous dans dix ans »… t’as grossi non? »

  1. C’est marrant, la vie de jp me donne pas du tout envie ! C’est même le cauchemar du XXIe siècle incarné. T’es mieux avec tes projets foireux ! (Enfin, tant qu’il te reste des ch’veux. Après ça je me prononce pas. (Moi aussi je sais faire 2 parenthèses. (Et même 3 ! )))

    Il avait un polo à rayures sinon ?

    J'aime

  2. Putin on dirait moi quand on m’a demandé de venir féter les 10 ans du bac, j’etais la seule a pas avoir suivi la route classique, j’ai fini par ne pas y aller, je me serai fais chier à entendre parler de « mon mari » et « mes enfants »…;

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s