50 nuances de GRRRRR: je t’en foutrais moi du beau temps!

Préface: Je tiens par avance à m’excuser pour les 5 minutes de votre vie que vous allez perdre en lisant ce billet. Dites vous que vous contribuez de la sorte à mon bonheur et que ca vous coûte moins qu’un kisskissbankbank. ❤

Figurez vous que j’étais en week end jusqu’à mardi.C’est un des avantage quand on est un branle couille, on est jamais pressé par un patron, on a de compte à rendre à personne et en théorie on a pas d’obligations. Du coup, depuis mardi, je me demande bien pourquoi je suis rentré. Franchement, j’aimerais mieux glander, la perspective même d’écrire un simple billet relevant de l’exploit (mais comme j’ai pas envie de faire l’homme politique je me force ( On ne dira pas « Stany ne tient pas ses promesses »)).

Du coup ce billet sera assez court parce qu’en réalité aujourd’hui je n’ai rien à raconter. Mon abonnement adopteunmec fini demain donc je réserve le troisième épisode pour plus tard, j’ai plein de rendez vous demain, j’aurai sans doute des choses croustillantes à raconter mais pas avant mardi prochain et j’ai finalement reçu un chèque, le plus gros, celui que j’attendais, donc difficile de vous ressortir la rengaine du branle couille pas payé. Alors bien sur je pourrai vous parler de mon week end mais je n’en vois pas l’utilité parce qu’il a été tout ce qu’il y a d’agréable. J’ai bien mangé, j’ai bien dormi, j’ai lu un livre sur les SAS qui m’a inspiré une série et j’ai joué à Sniper Elite 3 ce qui m’a permit de tuer quelques nazis. Voyez, je ne vous cache rien sur mon reposant week end. Même ma descente en Bretagne en covoiturage a été sympathique si bien que le sujet sur lequel je misais en partant s’est bien vite avéré une idée de merde.

Alors de quoi je vais vous parler? P’tet du beau temps, parce que le beau temps ça rend les gens cons. J’ai souvenir d’une dame, quand je travaillais à monoprix, qui disait toujours « moi je suis une fleur dès que le soleil revient… » (une fleur? on t’a mal arrosé alors mémère parce que t’es fané! (ahah! (…sérieusement elle était très conne (et très laide (mais surtout conne))))). POURQUOI? pourquoi faut il s’extasier devant le beau temps? qu’est ce que ça change hein? ça rend ton petit train train moins pénible parce que t’aimes pas la pluie mais est ce que ça change quelque chose dans le monde? NON CA CHANGE RIEN! Ça permet juste de voir le monde par une lorgnette encore plus petite que d’habitude! « il fait beau, c’est que le monde doit tourner plus rond… ». Connerie! C’est comme ces types qui, sous prétexte qu’il fait beau, se trouve l’âme d’un surfeur « à la cool » alors que le reste de l’année ils tueraient des femmes enceintes pour avoir une place assise dans le métro, ce genre de type qui te sors des  « ben tu vois les gens… ils font la gueule même avec le soleil »… TU TE FOUS DE LA GUEULE DE QUI PINGOUIN?

Encore une fois, le dictât du sourire forcé les jours de beau temps frappe! le snobisme météorologique, poussé à son paroxysme, te contraint, sous prétexte qu’il fait 15 degrés, à montrer les biscotos que tu t’es taillé en allant a l’orange bleue pendant l’hiver (du coup carton rouge à la bedaine), te conduit à aller boire une bouteille de picrate chaude dans un parc alors que tu déteste la nature ou à boire un verre en terrasse (un truc que je déteste, tenez vous le pour dis! (sauf en vacances (que de révélation sur ma personne…))) que tu paieras 4 fois le prix parce « c’est en terrasse »!  Au fond est ce qu’on est pas mieux en hiver, quand il fait froid et qu’on peut sans honte faire la gueule sans entendre des  « il fait beau profite » ou  » t’es un peu aigri quand même »… Moi je crois que si.

J’en ai un peu marre de brasser de l’air alors je vais clore ce billet, Ô combien inutile, pour aller profiter du soleil. Sachez que je réfléchis déjà à un « ça dégage » nouvelle formule avec peut être des rubriques (comme 50 nuances de Grrrrr ou chroniques d’un branle couille) et que je suis réceptif à toutes vos propositions histoire de rester intéressant à lire.

Je vous crache dans le cul avec des glaçons, ce billet c’est d’la merde ça dégage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s